J'en connais qui vont être outrés en ne voyant que ces deux seules étoiles. C'est bizarre, parce que je n'ai pas non plus l'impression de suivre entièrement l'avis des critiques. Mais à trop attendre des films qui font trop de marketing, le risque de déception ne peut qu'accroître. Pourtant, j'ai essayé de ne pas trop regarder les multiples bandes-annonces sorties ces dernières semaines en me contentant d'un seul trailer, inévitablement vu dans les salles de cinéma.

 

Les films de super héros, j'en ai marre. Marvel ne me donne plus envie de me déplacer dans les salles, même si je pense aller voir Iron Man et Captain America qui vont tenter d'en mettre plein la vue dans Civil War. Mais je ne m'attends à rien d'autre que de la baston et des effets spéciaux à foison de leur côté, sans trop de fond.

batman-v-superman-image01

Bizarrement, je me sens plus attirée par l'univers de DC Comics. Justement parce qu'ils ont pris le contre pied de Marvel en installant un univers plus sombre, plus dangereux et avec beaucoup moins d'humour. L'univers graphique me plaît énormément avec son image très désaturée et ses grains apparents. Uniquement en voyant des images issues de ce film, je ressens une atmosphère impressionnante dans laquelle j'ai envie de me plonger pour découvrir les fêlures et les envies de vengence des personnages.

 

Je suis admiratrice de ce qu'avait fait Christopher Nolan avec sa trilogie Batman, et surtout avec The Dark Knight, un bijou pour moi, qui transformait le héros en ordure face à un Joker plus impitoyable et fou que jamais. En plus d'être très beau visuellement, la psychologie des personnages était exploitée à fond et l'histoire pouvait faire un peu participer les neuronnes des spectateurs. Surtout, on ne pouvait pas tout anticiper. J'avoue que j'avais un peu peur de découvrir une nouvelle lecture de Batman. Non pas que Ben Affleck ne soit à la hauteur, au contraire, il a un physique correspondant à l'idée qu'on peut se faire d'un Bruce Wayne, et on ne peut pas résumer sa carrière d'acteur au mauvais Daredevil qu'il a eu la malchance d'incarner. J'appréhendais plutôt que le côté torturé de Batman soit un peu trop effacé pour représenter le terrible vengeur masqué qu'il est. Et l'autre inquiétude était autour de Superman. Bien que visuellement Man of Steel soit impeccable, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce film. Et ici, c'est le même réalisateur, Zack Snyder, qui poursuit l'aventure.

batman-v-superman-image02

Batman v Superman : L'aube de la Justice. En voilà un titre ! Donc oui, ce n'est pas une surprise que les deux héros se cognent dessus, et on s'attend à ce que la justice soit rendue d'une manière ou d'une autre, ou bien ne parlerait-on pas de la fameuse Justice League ? La séance dure 2h33, il va falloir en raconter des choses. Mais y a t-il vraiment du suspense ? Le planning de production est déjà rempli jusqu'en 2020 entre les Justice League, Wonder Woman, Aquaman, Flash et le prochain Suicide Squad spécial méchants ! Les présentations sont faites ici avec Wonder Woman plus "bad ass" que jamais, alors on peut s'attendre à ce que les autres ne soient pas bien loin pour les futurs films.

 

Dans l'ensemble, j'ai ressenti beaucoup d'ennui mais surtout je n'ai quasiment jamais été surprise, ni même à la dernière seconde du film. Tout se déroule plus ou moins comme on l'attend. Le méchant Lex Luthor vient envenimer les choses, déjà que Batman en voulait un peu à Superman, vu comme un dieu qui amène ses problèmes sur Terre, or les humains se passerait bien de tout cela, ils ont déjà leurs problèmes à eux. Mais tout le début s'étend beaucoup trop, jusqu'au duel tant attendue qui réveille un peu et qui se termine brutalement, de manière un peu trop facile à mon goût. Et le final, avec ce bon gros méchant tout moche, au physique cousin d'un Gobelin de la Terre du Milieu, c'est à peu près pareil, même si visuellement ça envoie du lourd, une fois le combat terminé, même si on essaie de nous surprendre, je trouve qu'on a du mal à ressentir des émotions puisqu'on imagine fatalement la suite à cette longue introduction de la Justice League.

batman-v-superman-image03

Superman, c'est Superman. Le personnage à la base est assez lisse. Ici, il se pose quelques questions sur ce qu'il est pour les humains, c'est pas trop mal non plus, mais ça tourne en rond entre ce qu'il peut apporter à l'humanité et son amour indéniable pour Lois Lane. Batman est bien présenté et n'a finalement rien à envier à celui de Nolan : puissant, imposant et prêt à tout pour rétablir l'ordre. Wonder Woman est seulement introduite, il reste pas mal de mystère autour d'elle mais elle a fait très bonne impression. Celui qui m'a posé problème c'est Lex Luthor, le gamin trop gâté mégalo qui a quelques (gros) problèmes psychologiques. Lui aussi, on imagine le retrouver plus tard. Mais j'avais l'impression que Jesse Eisenberg essayait de s'imposer en grand méchant plus fou que le Joker de Nolan, avec des mimiques de psychopathe. Malheureusement c'est peut-être moi qui me fait une mauvaise image de ce personnage. J'avais à la fois l'impression que l'acteur voulait à tout pris créer une performance inoubliable à l'image de celle géniale d'Heath Ledger, mais aussi au niveau de l'écriture du personnage, il arrive un peu trop facilement à ses fins.

 

Au final, on sent que Zack Snyder s'est bien fait plaisir, ça c'est plutôt un bon point, parce qu'il sait donner une certaine dimension extraordinaire à ses films en s'appropriant des univers prédéfinis. Visuellement, c'est toujours quasi parfait, on n'en attends pas moins à notre époque. Mais je me suis perdue dans la longueur qui manquait surtout de suspense, ce n'est que mon avis. Le film fait un carton au box office, ça reste du grand divertissement et les deux/trois blagues m'ont faites sourire. J'aurais juste aimé vibrer plus. J'espère maintenant que Suicide Squad sera aussi fou que les premières images l'annoncent, sinon je vais vite passer mon tour pour les prochaines adaptations de comics.