Les années 90, la Californie, le skate. On pense à Lords of Dogtown et à Paranoid Park. 90's, de son titre original Mid90s qui apporte un peu plus de nuances, se situe entre les deux pour son ambiance mais avec une identité propre. Écrit et réalisé par Jonah Hill, l'acteur passe derrière la caméra pour la première fois avec brio en livrant une histoire teintée de ses souvenirs d'enfance à Los Angeles, tout en restant authentique. Même s'il marque son film des années 90, les thèmes abordés restent universels et atemporels.

L'ouverture du film est frappante et donne le ton. Alors qu'on pense assister à une simple chamaillerie entre frères, la réalité est bien plus sombre. On est décontenancé par cette scène aux tons lumineux mais brutale. Le jeune Stevie semble perdu entre sa mère trop absente et son grand frère violent. La situation familiale compliquée le pousse à se tourner vers un groupe de jeunes avec qui il se sent bien car tout semble possible avec eux. Il sortira de son quotidien morose en s'initiant au skate et aux choses de la vie auprès d'eux. Il est prêt à s'affirmer, à passer le cap de l'enfance insouciante vers l'adolescence et à connaître la liberté que procure une planche qui roule sur du bitume. 

1915155

À l'époque où internet et les téléphones portables ne sont pas encore la préoccupation première des ados, ceux-là discutent de tout sans filtre, celui qui a le dernier mot est celui qui sortira la meilleure vanne. Alors que Sunny Suljic est déjà apparu au cinéma, notamment dans Mise à mort du cerf sacré, ceux qui jouent ses copains sont encore novices en tant qu'acteurs mais pratiquent le skate depuis leur plus jeune âge. Pourtant le manque d'expérience n'est jamais visible, autant pour les acteurs que pour Jonah Hill qui en dirige pour la première fois.

L'époque est recréée de manière authentique et quelque peu nostalgique. Première bonne idée : le choix de présenter une image en 4:3 tournée entièrement en 16mm. On a l'impression de regarder une VHS (de bonne qualité). Seconde bonne idée : la bande son. En plus de la BO signée par Trent Reznor et Atticus Ross, on entend entre autre des morceaux de Wu Tang, Cypress Hill ou Mobb Depp. Le reste coule de source au niveau des références visuelles que ce soit dans les décors ou costumes, tout sonne juste, rien ne manque et rien n'est de trop. Il est même possible de mieux dater la période durant laquelle se déroule le film puisque les personnages font référence à Usual Suspects, sorti début 1995 aux USA, également dans une scène coupée hilarante qui aurait pu être intégrée au film juste pour le fun. Elle est présente dans les bonus du DVD.

0888964

Jonah Hill aura mis quatre ans à écrire ce film, entre ses tournages dans son temps libre. Il a su écouter les bons conseils que lui auront donné d'autres réalisateurs comme Spike Jonze ou Martin Scorsese qu'il a consulté, car il n'y a vraiment pas grand chose à reprocher à sa première réalisation. 90's est court et se regarde avec beaucoup de curiosité, ce drame intime fait passer par différentes émotions tellement on ressent rapidement de l'ampathie pour Stevie. 90's fait partie des bonnes surprises de l'année.


90's en DVD, Blu-Ray et VOD depuis le 3 septembre, et en EST depuis le 30 août. Édité par Diaphana Edition Video dont vous pouvez suivre l'actualité sur son site et sa page Facebook.