L_Agence_Affiche_France_367x500

J'ai déjà dit qu'on voyait beaucoup Matt Damon en ce moment non ? Ce n'est pas une mauvaise critique, au contraire, il a un jeu assez extraordinaire avec une belle palette de personnages.

Ici, il est politicien à New York. Mais il y a quelque chose d'étrange. Il est surveillé par des hommes sortis d'un épisode de Mad Men (je suis obligée de faire la comparaison à cause de la présence de John Slattery alias Roger Sterling dans la célèbre série) chapeaux et longs manteaux.

Qui sont-ils ? David Norris (Matt Damon donc) va bientôt me savoir. Quelque chose ne s'est pas passé comme prévu. Il a pris le bus et a revu une jeune femme Elise Sellas, qu'il avait brièvement rencontré avant de prononcer un discours. Il débarque trop tôt dans ses bureaux lors d'une scène à laquelle il ne devrait pas assister. Tout le monde est figé, comme si le temps était arrêté. Ce sont bien ces hommes mystérieux, bien mobiles eux, qui en sont à l'origine. Ils doivent lui avouer qu'ils contrôlent tout, que la vie de chacun est écrite et qu'il ne peut rien y faire. A ce propos, il lui est interdit de revoir cette fille, c'est son destin, sinon son avenir de grand homme politique serait en péril.

Pourtant, il a été charmé et va chercher à la revoir... En vain. Pourtant, plus tard, le hasard va faire croiser leur chemin de nouveau. Alors commence une course poursuite entre ces hommes mystérieux (non, je ne vous dévoilerai pas qui ils sont vraiment, c'est tellement mieux de le découvrir dans le film) et le "couple" dans un univers proche en quelque sorte d'Inception.

Un bon scénario pour une histoire originale, même si ça manque un peu de suspens, sur le Destin. Un moment agréable en perspective.