Noël 1992, alors enfant je découvre Le Roi Lion au cinéma. Ce dessin animé m'a émerveillée, à faire tourner la cassette vidéo en boucle quelques mois plus tard, à en connaître chaque chanson par cœur, à remplir des feuilles de dessins de Simba et ses compagnons, cherchant la copie parfaite. Aujourd'hui c'est Disney qui calque ses propres œuvres, en films 'live' ou dans ce cas en images numériques à l'aspect ultra-réaliste. Je n'ai pas voulu voir cette nouvelle version dirigée par Jon Favreau au cinéma, amère de découvrir une bande annonce copiant les plans originaux, frileuse de cette approche à l'apparence documentaire, mais je reste curieuse et découvre enfin Le Roi Lion version 2019 en Blu-ray.

Évidemment l'histoire ne change pas. La trame shakespearienne du méchant oncle qui évince le lionceau héritier suite à un plan machiavélique fonctionne toujours, à l'époque c'était d'ailleurs la première fois que l'on voyait un mort dans un film Disney. Cette tragique scène des gnous dévalant dans le canyon présentait alors une énorme avancée technologique grâce à l'utilisation de l'animation sur ordinateurs, une première pour les Studios dans la réalisation de leurs Grands Classiques.

3744995

Aujourd'hui le film tout entier est un pari technologique, à part le magnifique plan du lever de soleil en ouverture qui a été réellement filmé lors des repérages, tout est recréé numériquement, les paysages comme les animaux. Le moindre grain de poussière paraît réel, cela en est déstabilisant. Si les animaux ne parlaient pas on pourrait vraiment croire regarder les images d'un documentaire. Une vidéo dans les bonus du Blu-ray présente l'énorme travail accompli, utilisant la technologie VR afin d'obtenir un aspect réaliste comme si les plans étaient filmés par un humain tenant une caméra. Dans ce sens, le film est parfaitement réussi. Mais les nostalgiques comme moi préféreront le dessin animé, dont les couleurs plus vives et les scènes de chansons mises en scène comme des comédies musicales chorégraphiées apportent plus de magie et d'émotion.

Les chansons emballent toujours par leur rythme, mais visuellement leur mise en scène est moins fun que la version dessinée. Exit le ballet symétrique d'animaux autour des jeunes Simba et Nala pour 'Je voudrais déjà être roi', adieu Scar et ses hyènes parodiant un défilé nazi, les animaux se meuvent de manière réaliste, faisant disparaître beaucoup de références visuelles. Niveau interprétation, on préférera la casting américain, offrant notamment un duo enchanteur entre Donald Glover et Beyoncé pour 'Can you feel the love tonight'. Que ce soit pour les chants ou les dialogues, les acteurs choisis collent bien à leurs personnages. La version française manque un peu de vivacité, même Jean Reno qui prêtait déjà sa voix à Mufasa en 1992 semble moins habité.

4414826

Les bonus du Blu-ray sont assez riches et même plus intéressants que le film en lui même. On peut alors découvrir le processus créatif et technique de la réalisation des images numériques, ainsi que le casting américain lors de séances de doublage offrant quelques anecdotes. Tous n'ont pas le don du chant, tel Seth Rogen dont la texture vocale est pourtant idéale pour interpréter Pumba, mais il recevra l'aide précieuse de Pharrell Williams qui se retrouve producteur de cinq chansons du film. Pour les plus férus de chansons, une version karaoké est même disponible ! Avec un bon équipement, vous serez en totale immersion grâce à la qualité exceptionnelle d'image et de son qu'offre le Blu-ray.

Ce remake du Roi Lion n'était pas indispensable, mais il a le mérite de continuer à faire vivre cette histoire intemporelle auprès des nouvelles générations même si le dessin animé, plus fantaisiste, est plus approprié pour développer leur imaginaire.


Le Roi Lion en DVD, Blu-Ray, Blu-Ray 3D, Blu-Ray 4K UHD, Blu-Ray 4K UHD Steelbook et Édition collector depuis le 22 novembre, ainsi qu'en VOD et EST. Édité par Disney DVD dont vous pouvez suivre l'actualité sur son site et sa page Facebook.


Retrouvez sur Cinetrafic des productions de qualité et les dessins animés favoris de la critique en 2019