cover-lombredemily-nathvaaucinema

Voici un réalisateur qui aime mettre en avant des héroïnes, donner le premier rôle aux femmes. En 2013 Paul Feig réunit Sandra Bullock et Melissa McCarthy dans Les Flingueuses, une comédie d'action amusante. Puis il s'attaque au remake du culte S.O.S. Fantômes trois ans plus tard, en redistribuant les rôles à quatre actrices, mais obtiendra un accueil encore une fois très mitigé. Avec L'Ombre d'Emily, il confronte deux actrices complémentaires, Anna Kendrick et Blake Lively, cette fois-ci en utilisant un humour noir plus fin servi par de bons dialogues incisifs, et se concentrant sur la psychologie des personnages dont les secrets intriguent. Le film sorti en salle en septembre dernier est maintenant disponible en DVD, Blu-Ray et VOD depuis février dernier.

Les deux comédiennes sont tellement magnétiques qu'elles éclipsent le reste du casting. D'un côté Emily, la blonde mystérieuse et sexy, brillamment interprétée par Blake Lively, de l'autre Stephanie, la brune hyperactive au look plus commun campée par la toujours très enjouée Anna Kendrick. Leur rencontre est aussi improbable que leur amitié naissante puisque la première vient du monde de la mode mais ne laisse rien fuiter sur sa vie privée quand la seconde est la parfaite mère au foyer exposant ses astuces sur un vlog populaire. Entre elles se retrouve le mari d'Emily qui aurait du pouvoir se trouver une place plus marquée dans le trio ainsi formé, joué par Henry Golding dont c'est le premier rôle au cinéma, mais complètement écrasé par la personnalité des deux femmes et le charisme des deux actrices. 

0845190

L'histoire met du temps à s'installer. L'introduction semble s'étendre sur presque un quart du film avant d'entrer dans le vif du sujet qu'est l'enquête rapidement prenante grâce au mystère qui entoure le personnage d'Emily. L'amitié qu'elle noue avec Stephanie semble louche mais pourtant un brin sincère. Lors de sa disparition, on se prend instantanément au jeu de l'enquête, menée avec brio par Stephanie, et on se délecte des rebondissements parfois inattendus même si la plupart sont prévisibles.

L'ambiance rappelle celle de Desperate Housewife, la vie de quartier de banlieue américaine, les commérages, les secrets, ou comment une comédie noire se transforme en thriller. Sans sombrer dans le drame profond, les scénaristes Jessica Sharzer et Darcey Bell parsèment un humour caustique dans leurs dialogues quand Paul Feig sait entretenir le mystère assez longtemps pour continuer à surprendre même lorsqu'on pense avoir tout compris.

2471913

Le noyau du film est très bon alors que son introduction s'avère trop longue et son final déjà vu. Il n'y a rien d'innovant ici et pourtant L'Ombre d'Emily est plaisant à regarder pour son duo d'actrices et pour inviter son spectateur au jeu de l'investigation. On peut découvrir en bonus du DVD quelques scènes coupées complémentaires mais en effet non indispensables au montage final. Celle qui est la plus surprenante aurait pu se retrouver à la toute fin du film pour habiller le générique, logiquement mise à l'écart pour son style "bollywood" inapproprié.

L'Ombre d'Emily navigue ainsi entre le thriller sérieux et la comédie noire, le juste équilibre n'étant jamais trouvé. En effet les deux comédiennes se complètent, leurs confrontations sont toujours teintées de piquantes répliques et pourtant là où Blake Lively semble trouver une profondeur dans la psychologie complexe de son personnage, Anna Kendrick fait de Stephanie un personnage tellement déluré qu'on a du mal à situer le ton voulu du film. Jusqu'au final à la limite du grotesque qui balaye instantanément le sérieux trouvé dans la tension apparue au fil des révélations apparues durant l'enquête.


L'Ombre d'Emily est à découvrir en DVD, Blu-Ray et VOD depuis le 8 février. Édité par Metropolitan Filmexport dont vous pouvez suivre toute l'actualité sur son site et sa page Facebook.


Rendez-vous sur Cinetrafic pour découvrir les films d'angoisse américains à venir et les thrillers de 2019.