Retrouvez Mon Garçon en DVD et Bluray (sortie le 23 janvier 2018), édité par Diaphana Distribution. Voir toute l'actualité de Diaphana sur son site et sa page Facebook.

- ici
- sur Cinetrafic


Je regrettais de ne pas avoir pu trouver le temps d'aller voir Mon Garçon à sa sortie en salle, ce ne pouvait être meilleure surprise que de le découvrir en DVD. Christian Carion réussit ce thriller haletant en offrant un rôle unique à Guillaume Canet, magistral.

Au visionnage du film, je ne me serais jamais douté de la manière dont il a été construit. On découvre le personnage de Julien (Guillaume Canet) qui rejoint son ex-femme (Mélanie Laurent) en montagne lorsqu'il apprend que leur fils a disparu. Ce sera alors pour lui une rapide descente aux enfers, il fera tout pour le retrouver. Dans l'esprit, on se rapproche de Prisoners avec un Hugh Jackman enragé par une situation similaire. 

En soi, c'est un bon thriller, malgré le peu de surprises. Là où le concept du tournage gagne en ambiance fébrile, le scénario perd forcément en surprises et reste attendu, bien que proprement réalisé. Les scènes se succèdent dans une tension qui monte petit à petit, filmées par une caméra à l'épaule bien pensée et bien maîtrisée. 

018934Là où un film américain ferait de la surenchère en accompagnement musical pour bien souligner la tension d'une scène, Mon Garçon préfère mettre en avant le silence qui permet d'isoler avec encore plus de force le personnage de Julien. Peu de musique donc, lorsqu'il y en a, elle est utilisée avec subtilité et sens.

Les acteurs sont géniaux. Aucun surjeu, tout paraît très vrai et habité. Mélanie Laurent est en détresse et Canet est simplement bluffant. C'est en regardant le making off en bonus du DVD qu'on peut se rendre compte à quel point le pari de Christian Carion est fou et pour le réussir il était indispensable d'avoir un casting à la hauteur.

Le réalisateur a demandé un exercice peu commun à ses acteurs. Au-delà de s'obliger à filmer quasi en temps réel (6 jours de tournage à équipe très réduite), il a convaincu Guillaume Canet de venir sur le tournage sans en connaître le script, il savait simplement que son fils avait disparu et qu'il n'était plus avec la mère. Il a découvert le reste de l'histoire en même temps que son personnage. Pour que cela fonctionne, les autres acteurs et toute l'équipe technique doivent tout faire pour guider et obtenir les réactions recherchées, tout en s'adaptant à l'attitude souvent inattendue de Canet.

016434Tout est donc spontané et vrai. On sent Canet à vif, ses réactions ont apparemment dépassé les attentes du réalisateur tout en apportant de meilleures choses aux scènes. L'acteur a du être manipulé en permanence par toute l'équipe et cela a fait ressortir un talent inné d'improvisation de sa part. En sachant cela, et les anecdotes du making off sont vraiment enrichissantes, le résultat est bluffant.

Mon garçon est un thriller efficace, sans artifice, offrant la tension nécessaire au genre. Canet y est épatant (sera t-il récompensé par un César ? Ce serait bien Rock'n Roll cela). L'expérience cinématographique audacieuse avec ses contraintes de tournage surprenantes est réussie.