Il est encore temps de découvrir au cinéma un documentaire émouvant et plein d'espoir en l'humanité. Les Pépites de Xavier de Lauzanne retrace l'histoire passionnante commencée il y un peu plus de vingt ans par un couple de voyageurs français d'une rare générosité qui a redonné de l'espoir à de jeunes enfants voués à la misère en les sortant du pire enfer qui existe. 

Voici l'histoire d'enfants nés dans la décharge de Phnom Penh à qui on a donné le droit d'aller à l'école, de se nourrir correctement et de pouvoir rêver à obtenir un vrai métier plus tard. Quand Christian et Marie-France les ont rencontrés la première fois, ils étaient condamnés à fouiller dans une décharge à ciel ouvert pour espérer survivre. Ils vont dédier leur vie à ces enfants en commençant par leur donner à manger. Aujourd'hui, c'est une école donnant même des formations professionnelles qu'ils ont offert à ces enfants, à force d'espoir et de lutte acharnée. Ce sont près de dix mille enfants qui ont été sauvés avec la perspective d'un avenir meilleur. Une belle leçon de vie.

321698

Si le réalisateur autodidacte vit aujourd'hui au Cambodge, c'est presque du hasard puisque son épouse y a décroché un poste. Aucun lien avec Les Pépites donc. Pourtant, lorsqu'il se lançait dans le documentaire à la fin des années 90, c'est à Phnom Penh qu'il rencontre Christian et Marie-France des Palières. Ce couple de voyageurs français qui a parcouru le monde avec leurs enfants dans un camping-car a immédiatement attiré son attention. Ils avaient besoin d'un film de communication pour parler de leur association et ainsi récolter des fonds.

L'opération a bien fonctionné à l'époque. En 2005, il réalise un documentaire pour France 5 autour du couple et de la décharge de Phnom Pehn. Et aujourd'hui Xavier de Lauzanne leur dédie un film, à eux et surtout aux milliers d'enfants qui ont été sauvés. Cette fois-ci, grâce à l'utilisation d'années d'archives vidéos tournées par le couple même, leur témoignage et ceux d'enfants aujourd'hui jeunes adultes, sortis de la misère et pour certains encore impliqués dans la vie de cette école extraordinaire, il met en image le plus bel hommage à leur action humanitaire.

396566

Ce qui est extraordinaire dans ce documentaire, c'est la dimension émotionnelle qui s'en dégage. L'histoire en soi est atroce. Lorsque le spectateur découvre les images d'archive de Christian qui découvre la vie de ces enfants sans destin dans la décharge, il ne peut rester indifférent à la situation d'une gravité extrême. Les commentaires filmés à l'époque et ceux des interviews d'aujourd'hui ne font qu'amplifier la sensation d'injustice mais aussi une vive émotion sur l'espoir qui peut leur être donné.

C'est ici que repose toute la magie de ce film. Le couple des Palières est incroyable. Jamais ils n'ont voulu obtenir un profit ou quoi que ce soit de l'action qu'ils ont mené toutes ces années, c'est de la simple générosité, du don de soi. Ils donnent de l'espoir à ces milliers d'enfants qu'ils ont sauvés, mais aussi au spectateur qui n'est plus habitué à tant de bonté gratuite. La larme vient à l'œil facilement et malgré la dureté des images, c'est une sensation de bien être qu'on ressent à la fin de la séance. Rare sont les films qui apportent tant de bonheur et c'est encore moins attendu de la part d'un documentaire traitant un tel sujet.

322167

Le montage est réfléchi, l'enchainement des images d'archives et des captations actuelles met en évidence l'évolution de cet espace qui n'a cessé de grandir et de s'embellir. La musique est aussi très bien utilisée pour illustrer les émotions. 

Hasard du temps, la sortie des Pépites est marquée par le décès de Christian des Palières en septembre dernier. Le film se transforme ainsi malgré lui en magnifique hommage au plus grand combat qu'il aura mené dans sa vie avec sa femme. L'histoire ne s'arrête pas là, le flambeau a été passé à la nouvelle génération qui on l'espère pourra continuer à faire vivre l'une des plus belles écoles du monde, pour que les enfants ne cessent de sourire. A voir absolument !