Dans la série Marvel, voici l'épisode où Captain America et Iron Man se tapent dessus. Je vois tous ces Marvel comme une longue série, avec des épisodes qui durent chacun plus de 2h et dont on sait qu'à la fin on nous montrera un petit indice dans une scène post-générique pour nous préparer à un prochain film. J'avais peur de ne pas tout comprendre car je n'ai toujours pas vu Avengers l'ère d'Ultron. C'est bien passé en ayant vu Captain America, le soldat d'hiver un peu plus tôt, tout de même.

 

Petit résumé :
Après une mission des Avengers qui a fait trop de dégâts, le gouvernement décide d'établir des règles pour contrôler leurs actions. Une charte est proposée et doit être signée à la fois par tous les chefs d'état du monde et tous les membres des Avengers. Tony Stark est contre toute attente du côté du gouvernement et arrive à convaincre une partie de l'équipe d'accepter ce nouveau fonctionnement. Par contre, Steve Rogers refuse de se soumettre à ces nouvelles règles pour garder sa liberté de s'engager dans des actions qui lui semblent juste et reste à la tête d'une équipe réduite mais déterminée.

 

captain-america-civil-war-image01

Rien de tellement nouveau, on a l'habitude de ce genre de blockbuster estampillé Marvel depuis pas mal d'années maintenant. Les studios ont compris la recette et la font vivre plus ou moins bien d'un film à l'autre. Ce troisième volet de Captain America qui réunit une bonne partie des Avengers fait parti des meilleurs films de la franchise. Si on n'a pas vu les films Avengers, ce n'est pas très grave pour suivre cette intrigue, par contre il vaut mieux avoir vu les deux précédents films sur ce super héros, notamment à cause du personnage du Soldat de l'Hiver qui est un fil rouge important ici.

 

Il y a tout de même deux petites surprises. Tout d'abord, Iron Man qui devient plus sage et raisonnable. Lui qui était incontrôlable et impulsif jusqu'à présent à l'air de se prendre un peu plus au sérieux et fait ce qu'on n'aurait pas pensé de lui avant en étant d'accord avec le gouvernement et en acceptant de suivre des règles précises. Le rebelle devient alors Captain America, qui n'est plus le gentil soldat patriote, mais un leader qui veut se battre pour des causes qui lui tiennent à coeur, quitte à ne pas plaire à tout le monde. La tension entre ces deux personnages étaient déjà palpable depuis leur rencontre, on nous offre une très belle confrontation dans ce film. 

captain-america-civil-war-image02

La deuxième bonne surprise est l'arrivée de Spiderman, ce n'est pas un spoil, on l'aperçoit dans la bande annonce. Ce personnage a été vu et revu de reboots en reboots depuis des années. On tiendrait donc le bon pour notre série Avengers maintenant. C'est au tour du jeune Tom Holland d'enfiler la combinaison moulante. Il est à l'image de ce super héros telle qu'on se l'imagine : ado fan de comics, un peu maladroit, spontané et très agile. On tient notre Spiderman, il est drôle et il aura droit à son film en 2017.

 

Je passe les commentaires sur les effets spéciaux, les combats et tout ce qu'on nous sert dans chaque film Marvel, ça fonctionne, on ne voit pas le temps passer, le film remplit amplement sa mission de grand divertissement qui en met plein les yeux. Le film dure tout de même 2h28, mais l'intrigue est bien menée avec quelques rebondissements et une évolution de la relation entre Iron Man et Captain America assez étoffée pour mettre le spectateur en haleine jusqu'à la fin.

captain-america-civil-war-image03

Le méchant, car il y a toujours un méchant, garde un peu de mystère sur la fin, à se demander si on ne le reverra pas dans un prochain film de la franchise. Le film étant centré sur la dualité entre les deux héros, le personnage de Zemo évolue en parallèle mais semble avoir une action bien plus grande que ce qu'on nous montre ici. C'est Daniel Brühl qui l'incarne sans trop d'originalité car on a l'habitude de le voir en européen de l'est qui doit savoir parler allemand, russe et anglais avec un accent.

 

Captain America: Civil War est bien dosé entre action et humour. Il pourra paraître long pour certain mais remplit facilement sa mission de blockbuster divertissant avec de bonnes introductions de nouveaux personnages.