Quand on a vu Spotlight, il est difficile de défendre le peu de qualité que pourrait avoir Seul contre tous. Dans un sens, les deux histoires traitent d'un gros scandale qui touche des institutions très ancrées dans la culture américaine. Ici c'est la fameuse NFL qui est visée suite à une malheureuse découverte d'un médecin légiste.

 

Petit résumé :
Le docteur Bennet Omalu, un neuropathologiste de médecine légale sur-diplômé, découvre l'origine des troubles qui ont détruits les grands joueurs de football américain suite à la pratique intensive de leur sport et aux chocs très violents qu'il provoque. C'est ce qui est nommé l'encéphalopathie traumatique chronique, le cerveau est grièvement abîmé jusqu'à rendre la personne complètement démente. Une série de décès liée à ce traumatisme va permettre au docteur de prouver sa théorie. Malheureusement, malgré sa démarche scientifique de bonne foi, l'institution qui gère le monde de la NFL ne voit pas ça d'un bon oeil et va tenter de le décridibiliser.

seul-contre-tous-image01

Will Smith a beau prendre un magnifique accent nigérien pour camper à fond son personnage, l'histoire l'affaiblit tellement qu'il en perd tout son charisme. Quand on pense voir le combat d'un médecin face aux géants d'un sport qui a presque autant d'importance que la religion, on se retrouve face à un homme qui se fait petit à petit écraser voire humilier par la puissance de cette institution qu'il ne peut maîtriser.

 

Non, il n'y a pas une série de procès ou autres combats acharnés entre les deux parties. Le docteur Omalu est un honnête homme. Il a une vision très pure de son métier. Il découvre quelque chose qui est important, ils sait s'entourer des personnes qu'il faut pour publier sa découverte et ça s'arrête là. Pour la suite, le film fait d'ailleurs un parallèle intéressant en évoquant l'industrie du tabac qui s'est vue confrontée à la même problématique quand elle a été attaquée sur son produit provoquant des maladies graves, elle s'est construit une défense d'enfer quitte à mentir. Ici c'est pareil, on ne peut pas toucher à la NFL. Ce sport est trop sacré et les personnes qui sont à sa tête savent communiquer pour faire passer les idées qu'elles veulent. Résultat, Will Smith est larmoyant presque tout le temps parce qu'il ne peut rien faire contre tout ça à part attendre que le temps plaide en sa faveur...

seul-contre-tous-image02

Aussi, l'histoire est peut-être trop récente. Même si pour nous, français, la NFL n'a pas tellement d'importance, pour les américains, on parle d'un sujet encore chaud. Cette maladie a mis du temps à être reconnue et les équipes ont décidé d'indemniser les joueurs par rapport à ces risques que très récemment. Le manque de recul ne permet pas non plus de se permettre de romancer un peu tout ça pour avoir de meilleurs effets narratifs. Et pour couronner le tout, le montage n'est pas génial... Certaines scènes ou détails ne sont pas nécessaires et embrouillent plus qu'autre chose.

 

Je vous passe le sujet du bon petit américain et celui de la religion en dernier espoir, car vous l'aurez compris, j'ai subi ces 2h de film et ça ne sert à rien de s'acharner dessus. C'est vraiment dommage car le sujet invitait à un beau combat entre deux mondes, celui de la science et celui du sport, mais il n'y a eu qu'un KO en réponse d'un uppercut, pour finir sur une reprise de connaissance très lente...