C'est la première fois depuis le grand succès du Roi Lion que les Studios Disney renouvellent l'expérience en imaginant une histoire où les animaux parlent et vivent sans les humains. Les proies et les prédateurs vivent en harmonie dans une incroyable métropole, Zootopia.

 

Petit résumé :
Judy rêve depuis qu'elle est petite de devenir policière pour faire un monde meilleur. Ses parents sont très sceptiques car un lapin n'a jamais pu accéder à ce genre de poste, ils sont plutôt cultivateurs de carottes et autres fruits et légumes. La petite lapine est une battante et devient la première agent de son espèce promue. Mais elle va vite s'apercevoir que s'imposer face aux à priori n'est pas facile. Son chef la défit de résoudre une affaire d'enlèvement étrange. Elle va devoir, par la force des choses, faire équipe avec un renard, Nick Wilde, qui n'est pas le partenaire idéal...

zootopie-image01

Le film aborde des sujets de société très contemporains avec le racisme ou encore la peur utilisée à des fins politiques. Les enfants ne seront peut-être pas réceptifs à tout ça de manière subtile, mais le message de ne pas faire de différence entre les uns et les autres et de mettre de côté des clichés par rapport à ses origines peut peut-être passer facilement. Maintenant, c'est très convenu, très américain, mais ça donne le sourire.

 

Les personnages sont attachants, le duo entre la lapine et le renard fonctionne très bien, puisqu'on associe deux opposés, la proie à son prédateur. Ils vont vite bien s'entendre contre toute attente, chacun ayant un intérêt à utiliser l'autre. Leurs personnages font un beau clin d'oeil au film 48 heures où un inspecteur (Nick Nolte) doit faire équipe avec un voleur (Eddie Murphy) pour résoudre une affaire. Les touches d'humour rappellent aussi l'ambiance de L'Arme fatale en mode bon enfant.

zootopie-image02

Il faut tout de même souligner le changement de style depuis quelques années chez Disney. Après avoir tourné un peu en rond à l'époque où Pixar sortaient des films de plus en plus ambitieux, ils commencent à revenir avec des histoires différentes sans princesses (hormis l'entêtante Reine des Neiges dont on va difficilement se débarrasser et qui a droit à un clin d'oeil moqueur) comme Volt, star malgré lui, Les Mondes de Ralph et aussi Les Nouveaux Héros. Avec Zootopie, ils s'amusent à aborder le film policier où les jeunes spectateurs se prêteront facilement au jeu en enquêtant avec le joyeux duo.

 

L'humour est bien présent. C'est simplement dommage qu'on ait vu en salle l'un des extraits les plus drôle du film, presque complet, le mois précédent sa sortie, où on découvre une magnifique caricature du monde administratif constitué exclusivement de paresseux. La scène est épique, mais heureusement pas la seule à faire rire aux éclats. La durée est tout de même assez longue pour les plus jeunes, même si on ne voit pas les 1h48 d'action passer.