gatsby

Ce film de Baz Luhrmann est sorti sur les écrans français le 15 mai 2013, j'étais déjà arrivée à Madagascar depuis quelques semaines. Il faisait parti de ces films que j'aurais aimé voir avant de partir, la bande annonce me mettait l'eau à la bouche avec ses décors et ses costumes grandioses et un Léonardo DiCaprio mystérieux.

 

Dans les années 20, le jeune écrivain Nick Carraway (Tobey Maguire) s'installe à New York. Il sera témoin d'une tragique histoire d'amour qu'il retranscrira comme une thérapie tellement tout cela l'aura marqué pour la vie.


Il retrouve sa ravissante cousine Daisy (Carey Mulligan) mariée au milliardaire Tom Buchanan (Joel Edgerton) et fréquente vite les hautes classes. Un jour, il reçoit une invitation inattendue dans sa boite aux lettres, celle d'une grande fête organisée chez Jay Gatsby (Léonardo DiCaprio), un homme mystérieux, milliardaire aussi. Gatsby transforme son immense demeure en lieu d'orgie quasiment chaque semaine. Les gens pensent le connaître, racontent milles et une choses sur lui. Curieux, Nick va être amené à rencontrer Gatsby qui le mènera dans un tourbillon de confidences dont il sera difficile de s'en sortir...

 

Et bien j'ai été déçue. Oui, les décors sont extraordinaires, les costumes sont à tomber, l'ambiance démesurée de Lurhmann est là mais l'histoire ne décolle pas. J'ai eu l'impression de voir un mélange de Roméo et Juliette et de Moulin Rouge sans relief. L'écrin si attirant et travaillé visuellement, une fois ouvert, est plutôt terne.

 

Le film dure 2h20 environ (avec bien 20 minutes de générique final) mais semble bien plus long. Les faits sont racontés par l'écrivain (un peu comme dans Moulin Rouge dans lequel le jeune poète raconte sa rencontre avec la belle chanteuse) mais je n'ai jamais été surprise par un fait inattendu. On s'attend aux colères dûes aux jalousies des un et des autres, aux dégâts causés par les adultères d'un mari trop volage et aux drames à venir.

 

Le personnage de DiCaprio, bien que très bien interprété, laisse à désirer. Il est présenté comme quelqu'un de mystérieux, que personne n'a jamais vu. Son histoire est constituée de légendes jamais vérifiées. Puis, d'un coup on ne sait pas pourquoi, tout le monde connaît Monsieur Gatsby, tout le monde ! Pourtant c'est un personnage à deux facette, l'une est celle d'un homme distingué et charismatique, l'autre celle d'un homme éperdument amoureux qui peut perdre facilement pied. Je trouve que ces deux côtés du personnage ont été à peine effleurés.

 

Le pire reste le personnage de Tobey Maguire, Nick Carraway. Il est là pour raconter l'histoire, mais il n'a pas été très actif pour la faire avancer. Il fait gentiment ce qu'on lui demande, se pose quelques questions mais son utilité réelle reste à argumenter. Son rôle à l'air d'être celui du confident de Gatsby, mais il semble lui être soumis (est-il intimidé ou est-il simplement gentil ?). Il est aussi admiratif de sa cousine et ferait n'importe quoi pour elle. Sa propre vie à lui n'a pas l'air d'exister, il ne fait que suivre celles des autres.

 

Enfin, le couple de Daisy et Tom Buchanan est une grande caricature du couple de milliardaire. Elle, belle ingénue qui respire la pureté. Lui, macho volage qui se croit au dessus de tout, dédaigneux envers Gatsby ou tout autre personnage similaire. Leur histoire est prévisible depuis le début, mais bon, je ne vais pas tout raconter non plus.

Ce film qui aurait pu bouleverser est plutôt un joli divertissement qui en met plein les yeux mais ne perturbe pas trop les neuronnes, l'histoire aurait bien méritée d'être plus torturée, dommage.