the-place-beyond-the-pines

On avait découvert Blue Valentine, le premier long métrage de Derek Cianfrance, en 2010. Dans The place beyond the pines, on retrouve son acteur Ryan Gosling cette fois-ci entouré d'Eva Mendes et Bradley Cooper pour trois histoires en une, entre le thriller et le drame.

 

Luke est cascadeur à Moto. Il présente un show extraordinaire tous les ans à la fête foraine de Schenectady, dans l'Etat de New York, où il flirte avec la séduisante Romina. Puis une année lors de son retour, il apprend qu'elle a eu un enfant de lui. Luke décide alors de rester pour voir grandir son fils mais devient un voyou qui commet des braquages dans des banques. 


Avery Cross, un jeune policier plein d'ambition, est devenu un héros du jour au lendemain. Blessé lors de l'arrestation qui l'a propulsé à la une des journaux, il veut monter les échelons de la police malgré les réticences de sa femme. Mais il doit faire face à la corruption qui gangrène tout son milieu...


Quinze ans plus tard, les fils de Luke et Avery sont dans le même lycée et nouent une amitié liée à la drogue. Ils se fréquentent de plus en plus sans connaître le passé de leurs pères qu'ils ne tarderont pas à affronter.

 

Le réalisateur Derek Cianfrance revient dans un univers similaire à son précédent film : un environnement vide au milieu de forêts, des personnages qui essaient d'être heureux mais qui doivent affronter la dureté de la vie, des milieux difficiles, des relations chaotiques.

 

Le personnage de Gosling, un voyou tout tatoué aux t-shirts troués, est charismatique. C'est un peu une star dans son domaine, un pilote de moto hors pair et capable de tout pour sauver ceux qu'il aime. Il y a un côté Drive aussi dans le premier tiers du film. Quand il conduit sa moto, dans les rues de nuit, le regard déterminé, on le revoit presque au volant de sa voiture dans les rues de Los Angeles. Même quelques notes de musiques semblent faire référence à ce film. Il arrivera tout de même à se démarquer avec ses braquages de banques et une course poursuite haletante dans un cimetière.

 

Eva Mendes doit interpréter une femme qui essaie de s'en sortir, emplie de douleur, de peine et d'amour impossible. Elle assume son aventure avec le cascadeur, mais veut une vie simple et installée avec son nouveau compagnon. Son passé est un poids qui ne cesse de l'abattre.

 

Bradley Cooper c'est le bon élève de l'histoire. Petit policier d'apparence parfaite, il profitera d'une situation inattendue pour faire décoller sa carrière. Lui aussi a ses problèmes. Niveau personnel, la relation avec sa femme semble difficile malgré le fait qu'il soit jeune père. Et puis il est hanté par sa dernière affaire, l'impact de ses actions sur la vie des autres, la découverte de la corruption dans son milieu. Il trouvera malgré tout la force de se lancer dans la politique, soutenu par son père.

 

Autour de ces trois personnages principaux, s'ajoutent d'autres secondaires tout de même importants. Outre les fils quinze ans plus tard qui ont leur propre tiers d'histoire, celui qui se démarque le plus est Ben Mendelshon qui joue un homme vivant à l'écart et se liant d'amitié avec Luke, le poussant à faire des braquages avec lui. 

 

Le fait qu'il y ait trois histoires en une fait paraitre le film un peu long (2h20 tout de même). Pourtant ce temps est nécessaire pour aborder chacune d'elles intensément. Il ne faut pas s'attendre non plus à un film d'action non stop. La première partie est la plus intéressante pour cela entre les braquages et les courses poursuites. La suite est plus psychologique pour entrer de plus en plus dans le drame.

 

Pour un deuxième film, on sent une évolution dans la construction de l'histoire depuis Blue Valentine. Derek Cianfrance est un bon réalisateur, il a déjà un univers bien à lui et promet de bons prochains films. Mais peut-être qu'il ne pourras pas avoir Ryan Gosling encore une fois dans le casting de son prochain film, puisque l'acteur a annoncé vouloir faire une longue pause dans sa carrière très prochainement.