expo-burton

Depuis le 7 mars 2012, la Cinémathèque française nous fait partager l'exposition conçue par le MoMA de New York autour de Tim Burton. On peut ainsi découvrir tout ses talents : dessin, photographie, courts-métrages, sculptures... C'est l'occasion de se (re)plonger dans son univers stupéfiant. Je vous raconte le parcours de cette exposition dans les grandes lignes, mais je vous conseille d'aller y faire un tour pour en prendre plein les yeux.

On entre dans une première pièce très colorée mais pourtant son univers étrange est bien là. C'est une série de polaroïds géants montrant des thèmes propres à ses films. On entend un bruit répétitif qui nous fait frissonner (et on a une petite pensée de soutien pour le gardien de la salle qui doit supporter des heures cette torture auditive), on découvre alors dans la deuxième pièce plongée dans la pénombre un petit manège, créé spécialement pour l'exposition, faisant tourner des créatures plus étranges les unes que les autres. La lumière noire fait apparaître des peintures sur les murs.
Ensuite, on découvre une série d'illustrations, croquis et peintures classées par thème. Burton puise dans ses cauchemars des créatures qu'il transforme en personnages qui lui ressemblent parfois étrangement. Il crée des histoires et on découvre des formes qui reviennent dans toute son œuvre.
Une autre grande partie de l'exposition est consacré à son passage à CalArts et ses 4 ans en tant qu'animateur chez Disney. Ses propositions ne sont jamais retenues mais il continue à faire évoluer son univers jusqu'à convaincre des gens de Disney de produire quelques courts métrages. Vous en découvrirez quelques uns qui sont projetés accompagnés de croquis d'études. Prenez le temps d'admirer les détails de ses dessins, la visite peut passer trop vite sinon, il y a beaucoup de choses à voir en plus dans touts ces pièces.
Enfin, on termine la visite avec une retrospective inégale de ses films, peut-être le plus décevant finalement. Avant, l'artiste est mis en valeur et ses œuvres sont bien toutes présentes mais présentées sans vraie logique. On retrouve de nouveaux croquis d'étude pour ses films, quelques éléments de décors, accessoires ou costumes (dont la magnifique combinaison d'Edouard aux mains d'argents et un de ses gants aux ciseaux). Certains films sont présentés par deux ou trois croquis seulement (le pire est Ed Wood avec seulement le pull en cachmire porté par Johnny Depp) alors que d'autres comme Beetlejuice sont très fournis en pièces présentés. Une vidéo diffuse quelques scènes cultes de la filmographie du réalisateur.
Dans le dernier couloir de sortie sont dévoilés une série de serviettes en papier sur lesquelles Tim Burton gribouille (on en piquerait bien une mais c'est sous verre).

C'est une belle exposition pour découvrir tous les talents de Tim Burton avec plus de précision. Il vous reste jusqu'au 5 août 2012 pour aller faire une visite (des nocturnes sont prévues).

Bande annonce de l'exposition :


Exposition Tim Burton à la Cinémathèque... par lacinematheque