la-delicatesse

Il y a des jours où j'aimerais pleurer devant un film, aujourd'hui je suis déçue de ne pas avoir pleuré. Pourtant il y avait tout, une belle histoire d'amour, un peu de drame, un peu de comédie... Rassurez-vous, il est quand même pas mal ce film !

Nathalie marche dans une rue de Paris, s'arrête dans un café, commande un jus d'abricot et trouve le grand amour. Avec François, ils forment un couple heureux, on perçoit un bel amour qui fait rêver, plein de tendresse. Tout se passe bien, jusqu'au jour où François a un grave accident. Et là, c'est le drame, leur vie bien installée s'écroule. Elle va se centrer sur son travail, pour combler le vide. Mais au bout de plusieurs années, elle va embrasser (par hasard) un de ses collaborateurs, Marcus, qui a l'air d'être un parfait inconnu au physique ingrat pour la plupart de ses collègues. Ce baiser va bouleverser leur train-train quotidien.

L'atout de ce film, c'est qu'il arrive à être assez drôle pour donner un peu de dynamique à l'histoire, par des répliques ou des situations. Après, c'est juste la vie, rien de trop bouleversant, rien qui ne secoue vraiment, c'est mignon, voilà, c'est mignon. François Damiens a vraiment cette faculté de jouer avec les expressions de son visage, ses attitudes pour faire rire, son personnage est parfait ! Belle mention aussi à Emilie Simon qui habille d'une belle musique cette jolie histoire. Mais finalement, ce film porte bien son nom.